Carnage constellation

Gratuit
Entrée libre
Tout public
Au départ, un texte magnifique de Marcus Malte qui, près de quinze ans plus tard, n'a rien perdu de sa force. A l'arrivée, une exposition de photographies de Gunther Vicente. Entre les deux, un étrange cheminement de Christophe Dupuis et Gunther Vicente.

Le projet initial était une série photographique sur les lieux marquants dans l'oeuvre de Marcus Malte. Malheureusement, l'auteur n'est pas du genre à ancrer sa finction dans des endroits précis. "Rien ne se perd, tout se transforme", les deux collègues ont alors imaginé le processus suivant : Christophe relirait "Carnage constellation", en extrairait une trentaine de scènes marquantes qu'il proposerait à Gunther. Ce dernier sélectionnerait celles qui lui parleraient et les mettrait en images.