3 juin

Exposition de Michel Le Collen à Floirac, entre ciel et estuaire.

Exposition de Michel Le Collen à Floirac, entre ciel et estuaire.
50 ans de prises de vues aériennes du bassin d'Arcachon, c'est à Floirac, du 11 juin au 12 juillet, à la médiathèque de la M270 Maison des savoirs partagés.

De la photo pour prendre un peu de hauteur…

Du 11 juin au 12 juillet, la médiathèque de la M270, Maisons des savoirs partagés, accueille une exposition de photographies de Michel le Collen, ancien pilote et féru de prises de vues qui a survolé la région pendant plusieurs décennies. L’artiste n’en est pas à sa première exposition puisque la précédente, « Gironde Estuaire, arbre de vie », a eu un tel succès qu’elle donna lieu à une édition papier ainsi qu’à un DVD. C’est fois-ci c’est le bassin d’Arcachon qui est à l’honneur, à travers cette exposition rassemblant les images parmi les plus marquantes réalisées par Michel le Collen au cours de plus de cinquante années de prise de vues aériennes.

Cap Ferret englouti, photographie de Michel Collen.

Une soirée pour rencontrer l’artiste.

Le mardi 11 juin sera l'occasion d'inaugurer l'exposition en présence de l'artiste. Programme de la soirée :
19h : Accueil et introduction de la soirée par Michel Le Collen.
19h15 : Projection du diaporama « Le plus vaste Estuaire d’Europe, la Gironde vue du ciel »
20h05 : Intervention de Jean Paris, administrateur du Conservatoire de l’estuaire de la Gironde, puis échanges avec Michel Le Collen et Jean Paris
20h45 : Vernissage de l’exposition « Bassin d’Arcachon, 50 ans de survol », suivi d’un pot de l’amitié.

Fort Boyard, photographie de Michel Collen.

Le parcours d’un aviateur-photographe atypique

Fervent d'aviation et de photographie, Michel Le Collen a fusionné ces deux passions dans une même activité professionnelle, la photographie aérienne qu'il entame dès 1951.
Survolant la France et l'Afrique du Nord, il réalise alors un nombre impressionnant de vues, principalement destinées à l'édition de cartes postales.
En 1959, alors qu'il fonde la compagnie aérienne "Airlec", le journal Sud-Ouest lui confie de nombreux reportages aériens. En 1970, ce pilote chevronné trouve un nouvel élan grâce à l'hélicoptère.
Avec plus de 18 000 heures de vol en tant que pilote professionnel (avion et hélicoptère), il cesse son activité en 1995 mais continue toujours les prises de vues aériennes.

Aperçu de l’exposition : le bassin sublimé…

Arguin, photographie de Michel Collen.

Ile aux oiseaux, photographie de Michel Collen.

Ile aux oiseaux recadrée, photographie de Michel Collen.

Delta de l'Eyre, photographie de Michel Collen.

Photographie de Michel Collen.

Images : tous droits réservés Michel Collen.

Le Conservatoire de l'estuaire de la Gironde

Depuis sa fondation en 1987, le Conservatoire de l'estuaire s'est fixé pour objectif de faire connaître les richesses patrimoniales et culturelles de l'estuaire de la Gironde.

Cela passe par une meilleure connaissance de son environnement, de son histoire, de son patrimoine architectural et de son identité. Récusant une approche passéiste, cette démarche s'inscrit dans la volonté de participer aux projets de développement maîtrisé de l'estuaire.

Peu à peu, le Conservatoire de l'estuaire de la Gironde a développé ses compétences selon trois axes :
- Informer, à travers diverses publications, dont la revue trimestrielle L'estuarien, et le site estuairegironde.net
- Sensibiliser les publics, tant les locaux que les touristes de passage ou le jeune public : une exposition permanente est présentée dans la Citadelle de Blaye, mais le couservatoire propose aussi des expositions itinérantes, des animations pour les jeunes, des conférences...
- Favoriser des rencontres autour de la problématique estuarienne : ce point s'articule autour des Rencontres estuariennes (années paires) et de colloques multidisciplinaires (années impaires), ainsi qu'autour de la fédération de nombreuses collectivités et associations...