5 avr

Animasia s'exporte au Haillan !

Animasia s'exporte au Haillan !
Animasia, le festival des cultures asiatiques en Gironde, propose sa première édition de printemps, accueillie dans la Bibliothèque multimédia du Haillan entre autres lieux.

Une édition de printemps pour le pays des cerisiers.

Samedi 30 mars, une première pour Animasia, le festival des cultures asiatiques de l’association Mandora : organisé habituellement en septembre à Pessac, une autre édition a été accueillie cette année par la ville du Haillan ! Une journée de réjouissances sous le signe du Japon, un programme riche, et  plusieurs lieux : l'Entrepôt du Haillan, la bibliothèque multimédia et son théâtre de verdure, la Salle Colindres etc.

Les cosplayers ont été au rendez-vous

Animasia s'exporte au Haillan !

Une fréquentation inattendue.

Gros succès pour cette journée au programme bien rempli : les différents lieux ont accueilli 3000 personnes et n’ont pas désempli, un agréable constat pour la bibliothèque, les services culturel, jeunesse et technique de la ville, très mobilisés, et bien sûr l’association Mandora, qui ont travaillé conjointement à cet événement. Il faut dire que rien n’a été oublié : évidemment, jeux et mangas ont été à l’honneur, l’idée étant au tout début d’offrir un événement pour la jeunesse. Néanmoins, ce sont bien d’autres aspects de la culture japonaise qui ont été présentés : le sumo, la tradition du thé, le kimonos, et … la gastronomie, avec l'espace restauration a été dévalisé jusqu’au dernier grain de riz !

Combat de sumo en costume gonflable et démonstration d'arts martiaux.

Animasia s'exporte au Haillan !

Animasia s'exporte au Haillan !

Karaoké et cérémonie du thé en bibliothèque.

La Bibliothèque multimédia est restée ouverte pendant les réjouissances, et le moins qu’on puisse dire c’est que certains usagers ont été surpris de se retrouver nez-à-nez avec les personnages de Sailor Moon ou de Naruto, sur fond de J-pop (pop japonaise)! En effet, entre le défilé de cosplay (Costume player, déguisements de personnages d’animés ou de jeu vidéo) prévu le soir dans l’Entrepôt, le karaoké organisé dans le théâtre de verdure, mais aussi la démonstration de kimono ou la cérémonie du thé qui se sont déroulées dans la bibliothèque, l’animation était à son comble ! Conférences, ateliers de dessins, cours de japonais, plusieurs propositions ont eu tellement de succès qu’il a fallu au dernier moment en proposer une seconde séance pour satisfaire tout le monde.

Cosplay et cérémonie du thé : deux univers qui se mêlent dans la bibliothèque le temps d'une journée... Photo du bas, droits réservés Alexandre Roschewitz.

Animasia s'exporte au Haillan !Animasia s'exporte au Haillan !

Pas le temps de méditer pour les organisateurs…

Les animateurs du service jeunesse ont déployé une sacrée énergie pour Animasia, en particulier sur les animations destinées aux plus jeunes, mais pour quel résultat ! La journée a débuté par un petit déjeuner japonais, l’occasion de prendre des forces pour participer à toutes les propositions qui ont suivi : ateliers d’origamis, pixel art, initiation à plusieurs jeux d’origine nippone fournis par la ludothèque…  Le clou du spectacle ? Le carnaval de la ville, volontairement avancé d’une semaine pour l’associer au festival, et thématisé Japon, bien évidemment ! En fin de matinée, le Monsieur Carnaval a brûlé : classique, en apparence, sauf que ce Monsieur carnaval était à l’effigie de Barbe Blanche, « méchant » de la série manga à (énorme) succès, l’incontournable One Piece !

Le cours de dessin de manga qui fait salle comble. Droits réservés Alexandre Roschewitz.

Animasia s'exporte au Haillan !

Le Japon ça n’est pas que pour les enfants.

Mais Animasia à la bibliothèque multimédia du Haillan, ce sont aussi des conférences, qui là encore ont rencontré un franc succès. Antonin Congry, professeur à l’ISART et ancien de l’industrie du jeu vidéo, a ainsi exposé les problématiques liées à la création de jeu vidéo et les métiers concernés, insistant sur l’importance d’une solide culture générale et non seulement « manga ». Un discours qui trouve bien sa place en bibliothèque !  Citons aussi l’intervention de Sophie Minne, conférencière spécialisée dans le manga, sur la question « Faut-il avoir peur des mangas »  ou encore la démonstration de dessin, réalisé à la tablette graphique et projeté sur écran, par Sébastien Brunet, illustrateur et infographiste. Un véritable cours de dessin, mais aussi d’utilisation de logiciel de création numérique, avec initiation aux filtres, à la mise en couleur etc.

Pendant que les plus jeunes jouent, les parents découvrent l'histoire du jeu vidéo ou s'initient à la langue japonaise...

Animasia s'exporte au Haillan !

Animasia s'exporte au Haillan !

Circulez, y’a plein de choses à voir!

Le festival continue dans les autres espaces, avec des propositions tout aussi variées, tournoi de « Qui veut gagner des mangas », diffusion d’animés, jeux vidéos, démonstrations d’arts martiaux et combats de sumo en costume gonflable, jeu de rôle en extérieur… Cette nouvelle édition a tout de suite vu grand, mais pour des retours très positifs : l’offre variée a favorisé la circulation d’un lieu à un autre, d’une animation à une autre, attirant tant les Haillanais et inscrits à la bibliothèque que d’autres publics.

La cérémonie du thé en vidéo :

Photo de couverture, droits réservés Alexandre Roschewitz.