Café des Mots Littérature

Gratuit
Entrée libre
Tout public
Rendez-vous régulier de la Médiathèque, le "Café des Mots", est un moment d'échange et de convivialité, entre bibliothécaires et lecteurs, autour de la littérature.

 

 

 

 

Gagner la guerre

Roman de fantasy publié en 2009. L'action se déroule dans le Vieux Royaume, un univers de fantasy où la magie est présente et puissante, et qui puise largement son inspiration dans le roman de cape et d'épée et le roman historique (Renaissance italienne). On y retrouve le personnage de Benvenuto Gesufal, déjà présent dans le recueil de nouvelles Janua Vera

Jean-Philippe Jaworski 

Il est né en 1969. Après des études de lettres, il est actuellement professeur agrégé de lettres modernes au Lycée Notre-Dame Saint-Sigisbert à Nancy.

 

 

Annabel

En 1968 au Canada, un enfant voit le jour dans un village reculé de la région du Labrador. Ni garçon ni fille, il est les deux à la fois. Seules trois personnes partagent ce secret : les parents de l'enfant et Thomasina, une voisine de confiance. Ces adultes prennent la difficile décision de faire opérer l'enfant et de l'élever comme un garçon, prénommé Wayne. Mais tandis que ce dernier grandit, son moi caché - une fille appelée Annabel - ne disparaît jamais complètement...

Kathleen Winter

Elle est née en 1960, au nord-est de l'Angleterre, Aujourd'hui, elle vit à Montréal avec son mari et ses filles.

 

Dans la brume de Darjeeling

Göran, suédois divorcé, 50 ans, fan du club de foot de Malmö, voit la dépression le guetter. Toujours pas de nouvel amour, un boulot ennuyeux, angoissé par l’idée même d’une vie sociale. Mais il se soigne et la belle Karen, sa psy, lui apprend à dompter son anxiété. Göran attend avec impatience la date du mariage de son ami Yogi, un beau prétexte pour retourner en Inde...

Mikael Bergstrand

Il est né à Malmö. Entre 2007 et 2011, il a vécu à New Delhi, où il était en poste en tant que journaliste. Depuis 2011, il vit en Suède. Les plus belles mains de Delhi est son premier roman traduit en France, vendu à plus de 15.000 exemplaires en Suède.

 

 

Jacob Jacob

En 1944, Jacob, un jeune juif de Constantine, a 17 ans lorsqu'il est envoyé en Provence pour participer au débarquement des forces alliées. sa famille, privée de cet être solaire, vit au rythme des nouvelles déformées du front qui parviennent avec retard. Les hommes deviennent taciturnes, tandis que les femmes, rongées par l’inquiétude, se libèrent insensiblement de leur joug, dans un pays qui va peu à peu connaître les ruptures fratricides.

Valérie Zenatti

Née à Nice en 1970 dans une famille juive, Valérie Zenatti a émigré en Israël à l’âge de 13 ans. Avec sa famille, elle a vécu à Beer-Sheva, ville du sud d'Israël. De 1988 à 1990, elle effectue son service militaire comme toutes les jeunes Israéliennes de son âge. Elle revient en France pour y suivre des études d’histoire et d’hébreu (qu’elle a approfondi à l’Inalco). Elle est d’abord journaliste, puis passe le Capes pour devenir professeur d’hébreu, son premier poste est à Lille. Depuis 1999, Valérie Zenatti écrit des romans pour la jeunesse et traduit en français l’œuvre de l’écrivain israélien Aaron Appelfed.

 

 

Hôzuki

Propriétaire d’une petite librairie d'’occasion spécialisée en ouvrages philosophiques, Mitsuko partage ses journées avec sa mère, une ex-détenue qui confectionne de jolis signets de fleurs séchées, et son jeune fils Tarô, un métis sourd et muet. Plutôt revêche et ne cherchant aucune amitié, elle se contente d'’amants occasionnels et de discussions intellectuelles avec les riches clients du bar où elle pratique encore le métier d'’entraîneuse une fois par semaine.
Un jour pourtant, une femme distinguée se présente à la bouquinerie et, devant la complicité évidente qui s’'établit entre son enfant et celui de Mitsuko, elle insiste pour provoquer des visites et des sorties communes. Pour faire plaisir à son fils, Mitsuko surmonte son agacement et accepte ces rencontres. Bien vite, afin de préserver l’équilibre de sa famille, elle devra cependant refaire le choix du mensonge...

Aki Shimazaki

Elle est née en 1954 au Japon dans une famille dont le père est agriculteur. Durant sa jeunesse, elle développe une passion pour la littérature. Cependant, elle travaille comme éducatrice dans une école maternelle où elle aime inventer des histoires aux enfants.
Elle immigre au Canada en 1981 et s'installe à Vancouver puis à Toronto avant de s'établir à Montréal où elle vit depuis 1991. En plus d'exercer sa plume, elle enseigne le japonais.
Bien que sa langue maternelle soit, bien évidemment le japonais, elle écrit tous ses livres directement en français. Ses romans sont publiés dans la collection "Un endroit où aller" chez Leméac/Actes Sud. Il s'agit d'une série de cinq titres qui racontent la même tragédie, mais chaque fois sous angle différent puisque le narrateur change d'un roman à l'autre.